Il faut impérativement « neutraliser le ver qui ronge le fruit Congo de l’intérieur » (Patrick MBEKO).

On m’envoie des messages, on me demande de réagir à la dernière triste nouvelle, je dois dire quelque chose, insistent certains. Et pourtant, je crois avoir tout dit depuis l’arrivée de Félix Tshisekedi au pouvoir. C’est lui le problème principal et c’est par lui et à cause de lui que la RD Congo se retrouve aujourd’hui dans une situation problématico-calamiteuse. Je dois le dire en quelle langue pour me faire comprendre ? Les faits ne parlent-ils pas déjà assez ? Toloba na monoko nini ba ndeko ?!?!
Otage des « deals » qu’il a conclus avec le Rwanda et l’Ouganda, Félix ne sait plus à quel saint se vouer. La seule chance que le Congo a aujourd’hui, c’est que des gens au sein des forces armées ont décidé de prendre leurs responsabilités, contournant parfois la chaine de commandement. C’est la raison pour laquelle l’armée publie des communiqués qui semblent être en total déphasage avec la position du pouvoir politique, qui fait profil bas face aux pays agresseurs. Tant que Félix Tshisekedi ne rompra pas le cordon ombilical avec son «frère» Paul Kagame, rien ne changera. Le reste relève du verbiage.
Bref, le temps est venu pour l’armée de prendre ses responsabilités. Il faut impérativement neutraliser le ver qui ronge le fruit Congo de l’intérieur…
Patrick MBEKO.
Nous écrire : [email protected]

1 commentaire

  1. Excellente analyse critique du compatriote Mbeko essentiellement axée sur l’hypocrisie et la mauvaise gouvernance actuelle de Félix Antoine Tshilombo Thisekedi homme de mains, cependant, de nos agresseurs d’hier et d’aujourd’hui. L’unique solution pour retrouver la paix avec les pays frontaliers ne serait autrement que de démettre immédiatement ce Président fanfaron de ses fonctions sans ambiguïté. A défaut, la République Démocratique du Congo serait exposée à un suicide collectif

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *