Grande marche populaire ce mercredi 15 juin à Goma pour dire NON aux armées rwandaise et ougandaise à Bunagana.

Pour riposter à l’occupation par les armées rwandaise et ougandaise de la Cité de Bunagana (Nord-Kivu), la population de Goma sera dans les rues ce mercredi 15 juin 2022, selon un communiqué de la Société civile parvenu à la rédaction de la VOIX Populaire. 

 

La marche populaire qui démarrera dès 7h du matin et destinée à soutenir les Forces armées congolaises (FARDC), partira de l’entrée du président, en passant par le Gouvernorat de province, pour chuter au Rond-Point Rutshuru. Le communiqué appelle à la mobilisation  générale de toutes les couches sociales de la Ville pour dire NON à l’agression rwandaise et ougandaise après que la ville de Bunagana a été occupée, à l’aube du 12 juin dernier, par des militaires rwandais et ougandais étiquetés M23. 

 

Déclenchée en 1996, cette guerre au Congo est la plus logue et meurtrière depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Elle est menée, contre la RDC, par l’Ouganda et le Rwanda, soutenus par des multinationales bancaires, minières et industrielles occidentales, aux fins d’amplifier l’exploitation et le pillage des ressources naturelles du pays. Elle a déjà fait plus de 12 millions de morts civils, contraint, à l’exil, plus de 15 millions de congolais et occasionnée les viols de quelques trois millions de femmes et d’autres encore sexuellement mutilées.

 

La pauvreté qui en découle touche plus de 98% de la populaire. Les jeunes en âge de travailler sont, à 95%, au chômage.

 

Les caques bleues déployés depuis l’été 1998 au Congo, par les Nations unies, ne sont jamais parvenus à stopper le carnage et sont soupçonnés d’être en intelligence avec ennemis agresseurs.

 

 

La Rédaction.

 

Nous écrire: [email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *