RDC-Gouvernement J. TULUKA : « Un vrai capharnaüm institutionnel », Emery Damien KALWIRA (Interview).

« C’est un vrai capharnaüm institutionnel. Malheureusement, le Président Félix Antoine TSHISEKEDI ne semble pas vouloir graver positivement son nom dans l’histoire de notre pays », Emery Damien KALWIRA, Président de la Coalition populaire de la RDC sur Canal Afrique. 

INTERVIEW INTEGRALE DE M. EMERY DAMIEN KALWIRA.

Après plus de 5 mois d’attente, c’est une déception générale pour l’ensemble de congolais. Les espoirs des congolais ont été douchés et sidérés par les choix politiques suicidaires du Président Félix TSHISEKEDI qui a décidé de se mettre aux services des alliances politiques mafieuses, nocives et prédatrices au détriment des attentes des populations accablées par une misère sociale et une précarité économique qui touche plus de 90 % de ménages en République démocratique du Congo.

« Constant MUTAMBA (nommé ministre de la justice NDLR) n’est pas un opposant farouche. C’est une création artificielle du régime TSHISEKEDI destinée à blanchir le pouvoir en place », M. Emery Damien KALWIRA, sur Canal Afrique.

C’est en réalité un gouvernement squelettique qui s’affiche éléphantesque, pléthorique et budgétivore, mais sans disposer d’une vision programmatique de gouvernement. Il (le gouvernement) confirme le fait que les institutions actuelles sont issues d’un banditisme électoral ourdi contre l’intérêt du Congo. Avez-vous déjà vu, dans ce monde, un pouvoir politique qui ne tient compte d’aucun pacte social et républicain consacré par le choix des urnes ? Ils n’en n’ont cure car tout simplement, ils savent que personne ne les a jamais élus.

Même l’Inde et la Chine populaire, pays qui représentent presque la moitié des populations mondiales n’ont jamais composé un gouvernement de 54 membres.

« Chose grave, avant même l’annonce, une gigantesque somme de 16,5 millions des dollars américains a été défalquée du trésor public pour ce que le régime appelle « prime d’installation aux ministres. Le calcul simple montre que chacun de ces individus promus va déjà empocher, gratuitement, plus 250.000 dollars avant même l’entrée en fonction. Ils ne sont donc pas là pour les congolais. Ils sont là pour voler et détruire l’avenir de notre pays », Emery Damien KALWIRA, Président de la Coalition populaire de la RDC.

Au lieu de créer le travail, créer les richesses et créer la paix civile, le Président TSHISEKEDI est devenu un créateur automatique des riches.

« Il (Tshisekedi) indexe les salaires de tous les membres des institutions, alors que les soldats au front, les petits fonctionnaires, les jeunes chômeurs restent sacrifiés » M. Emery Damien KALWIRA, Président de la Coalition populaire.

Le pays manque de tout : pas d’emplois, pas d’électricité, pas d’eau potable, pas de routes, pas de nourritures, et l’insécurité gangrène le territoire national. Les pans entiers des terres du territoires de l’est du Congo sont occupés par des terroristes mercantilistes sponsorisés par la mafia et agissant au profit des puissances ennemies.

Pendant ce temps, le peu d’argent public, qui devrait amortir le choc social et soulager les souffrances de notre peuple est volé par les tenants du régime. C’est inacceptable. Nous allons maintenir nos actions pour obtenir le changement à tout prix. Nous avons le sentiment que Monsieur Félix TSHISEKEDI est demeuré sourd, insensible et ignorant face aux attentes de la populaire. Cette équipe (TULUKA), n’incarne aucun renouveau, aucun espoir, et aucun avenir pour la RDC.

« Je mesure la déception et les désarrois des congolais qui nous écoutent en ce moment et fondent en nous leurs derniers espoirs », Emery D. KALWIRA, Coalition populaire.

« M. KABONGO à la défense, ne fera rien pour la paix à l’Est du Congo » Emery Damien KALWIRA, sur Canal Afrique.

La Coalition populaire va prendre ses responsabilités pour le salut du pays car, comme vous le constatez, la démocratie a échoué. Le débat n’est plus accepté, les libertés d’expressions pacifiques sont étouffées ou réprimées dans le sang.

« Le pouvoir a fait le choix de la force et de violence légalisée comme seul moyen de faire valoir la différence. Et bien, nous allons, à notre tour, prendre la même direction, si cette gouvernance clientéliste et prédatrice n’est pas rectifiée », Emery Damien KALWIRA, Président de la Coalition populaire de la RDC.

Il est inacceptable et détestable de voir les tenants du régime ériger le pillage et le gaspillage de l’agent public comme seul modèle de référence de notre société.

« On ne peut pas accepter que notre pays soit le seul au monde où quelqu’un est nommé Ministre aujourd’hui et devient automatiquement riche demain, avec la caution du Président de la République », Emery Damien KALWIRA, Président de la Coalition populaire, sur Canal Afrique.

Rédaction VP.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *