FRANCE – RD-Congo : Félix T. TSHILOMBO ridiculisé pour la deuxième fois à Paris- Voici le texte intégral !

Dans la diplomatie et les relations internationales, le protocole d’état est toujours construit sur la base du principe de la réciprocité !
Selon le droit international, la réciprocité implique le droit à l’égalité et au respect mutuel entre les États. 
En français facile, comme le Président de la République française, Emmanuel Macron, était, durant son séjour à Kinshasa, accueilli au pied d’avion par le Premier Ministre de la République démocratique du Congo, M. Sama Lukonde, sur la base de ce protocole d’état, c’est le Premier Ministre de la République française qui devait normalement aussi accueillir le Président Félix Antoine Tshisekedi et/ou dans le pire des cas, le Ministre français des affaires étrangères qui a un rang protocolaire supérieur, mais pas une Secrétaire d’Etat.
Sous d’autres cieux, ce couac protocolaire devrait provoquer un incident diplomatique pour exiger des explications. Mais, hélas, comme il s’agit d’un Non Etat et d’un État failli de la République démocratique du Congo qui quémande des mesures de clémence de la République française, aucune explication ne sera formulée à la République française !
La 1ere humiliation protocolaire que le Président Emmanuel Macron vient de réserver au Président du « Non Etat et Etat failli » de la République démocratique du Congo, M. Félix Antoine Tshisekedi qui vient d’arriver à l’instant même à Paris est rocambolesque !
Ça fait rire les oiseaux
Ça fait chanter les abeilles
Ça chasse les nuages
Et ça fait briller le soleil…
En effet, pour bien humilier le Président de la République démocratique du Congo, M. Félix Antoine Tshisekedi qui vient d’arriver à l’Hôtel des Invalides ce matin à Paris. Il est accueilli par Madame Chrysoula ZACHAROPOULOU, Secrétaire d’Etat chargée du développement et des partenariats internationaux et non par le Ministre des Affaires Étrangères de la République française qui vaquait à ses occupations quotidiennes !
Une cérémonie protocolaire à minima, marquée par les honneurs militaires, le passage en revue des troupes par les dignitaires présents était organisée juste pour flatter son ego et puis c’est tout…
Quand on ne vous respecte pas et qu’on ne veut pas de vous ça donne ça. Et pourtant, nous avons tiré l’alarme de tout ce qui était concocté à Paris sans être attendu !
Emmanuel Macron réserve un programme d’accueil « froid et au rabais » limite méprisant au Président Félix Antoine Tshisekedi en visite d’état en France pour ne pas fâcher son ami et allié, le génocidaire Paul Kagame, Chef de l’État voyou du Rwanda.
N.B. Les autorités congolaises en général et le Président Félix Antoine Tshisekedi en particulier devraient savoir qu’en dehors du Président de la Fédération de Russie Vladimir Vladirovitch Poutine qui n’a aucune proximité ni de loin, ni de près avec le tutsi Power, aucun dirigeant du bloc occidental n’agira contre le militaire génocidaire Paul Kagame, Chef de l’État voyou du Rwanda.
À cet effet, le Président Emmanuel Macron appelle à la reprise immédiate du dialogue politique entre les deux présidents Paul Kagame et Félix Antoine Tshisekedi et souligne d’ores et déjà le fait que la France ne condamnera pas, ni ne sanctionnera pas son allié le Rwanda comme le souhaite le Président Félix Antoine Tshisekedi, un point et un trait.
En France, la force réelle du tutsi Power se voit et se manifeste au cœur même du système politique de la République française à travers les nominations de Paul Kagame qui y a placé sa propre maîtresse tutsi rwandaise Louise Mushikiwabu Secrétaire Générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et Hervé Berville le jeune tutsi rwandais en qualité de Secrétaire d’Etat à la mer et à la biodiversité du Gouvernement d’Emmanuel Macron !
Le Président Félix Antoine Tshisekedi effectue une visite d’état au rabais sans tambours ni trompettes et qui n’aboutira à rien de concret c’est à dire, ni à la condamnation, ni aux sanctions contre le génocidaire Paul Kagame, Chef de l’état voyou du Rwanda allié fidèle de la République française.
Le Président Félix Antoine Tshisekedi aurait dû s’éviter une humiliation protocolaire en refusant d’effectuer une visite d’état au rabais en France s’est rendu lui-même à Canossa !
Quelle est l’origine de l’expression aller à Canossa ?
L’expression « aller à Canossa » signifie que l’on se soumet aux injonctions de l’adversaire. 
Cette expression remonte au XIXe siècle, lorsque le chancelier allemand Bismarck, en conflit avec l’Église catholique, lança : « Nous n’irons pas à Canossa…
Quoique fasse le Président de la République démocratique du Congo SEM Félix Antoine Tshisekedi, la France est un terrain de jeu d’influence du génocidaire Paul Kagame qui y a installé sa propre maîtresse tutsi rwandaise Louise Mushikiwabu au Secrétariat Général de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) et aussi un jeune homme tutsi rwandais qui est Ministre d’Emmanuel Macron il s’agit d’Hervé Berville, Secrétaire d’Etat chargé de la mer et de la biodiversité.
Par ailleurs, il existe un protocole d’accueil réservé au Chef d’état étranger en visite d’état en France qui est couronné des cérémonies prestigieuses quand le visiteur de marque y arrive et cela ne sera pas offert en jouissance au Président Félix Antoine Tshisekedi. 
En France, la visite d’État est, dans le protocole français, le degré le plus élevé des visites de Chef d’état étranger.
La visite d’État est fixée par un protocole et un décorum plus importants selon ces séquences : 
Acte 1. Après l’accueil à l’aéroport, le chef d’État étranger en visite d’état est transporté en hélicoptère jusqu’à l’esplanade des Invalides avec un passage autour de la tour Eiffel. Le Président de la République démocratique du Congo SEM Félix Antoine Tshisekedi n’aura pas droit à la jouissance de ce privilège diplomatique !
Acte 2. Le cortège du Chef d’État étranger le conduit au palais de l’Élysée accompagné par un détachement de la Garde républicaine, à cheval ou à moto. Le Président de la République démocratique du Congo SEM Félix Antoine Tshisekedi n’aura pas droit à la jouissance de ce privilège diplomatique !
Acte 3. Un dîner d’État est organisé au Palais de l’Élysée, généralement dans la salle des fêtes. Le Président de la République démocratique du Congo SEM Félix Antoine Tshisekedi n’aura pas droit à la jouissance de ce privilège diplomatique !
Acte 4. Depuis 1972, tous les chefs d’États en visite officielle en France sont logés dans les dorures luxueuses de l’hôtel de Marigny un bien qui appartient à la République démocratique du Congo. Le Président de la République démocratique du Congo SEM Félix Antoine Tshisekedi n’aura pas droit à la jouissance de ce privilège diplomatique !
Acte 5. L’avenue des Champs-Élysées est pavoisée aux couleurs nationales du pays honoré. Le Président de la République démocratique du Congo n’aura pas droit à ce privilège diplomatique !
Pour embrouiller le Président Félix Antoine Tshisekedi il lui est concocté un programme ennuyant limite méprisable qui n’aboutira absolument à rien de concret.
Le Président Félix Antoine Tshisekedi rencontrera :
1. Le Président du sénat de la République française Gérard Larcher, pour discuter de quoi ?
2. Le Président de l’Assemblée Nationale de la République française Yael Braun-Pivet pour discuter de quoi ?
3. Le Président de la République française Emmanuel Macron !
4. Le patronat français juste pour le distraire concernant des pseudos investissements que les sociétés françaises viendront investir en République démocratique du Congo sûrement pas maintenant mais à la Saint Glin Glin ou alors quand les poules auront les dents !
Dont acte,
Maître Beylard David- PhD
Attorneys at Law

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *