Urgent : Concerts annulés, Moïse MBIYE et Collabos du MPR recherchés par les Combattants à Paris.

Un BIA (Bulletin d’information d’Alerte ) parvenu à la Rédaction de la Voix populaire révèle une mise en alerte générale de toutes les forces dormantes de l’Etat – Major général de la résistance congolaise. 

 

A  une semaine des concerts d’infiltration rwandaise en France, c’est une convergence tactique et opérationnelle de toutes les Villes d’Europe qui se met en mouvement vers Paris (France) pour épauler la Brigade combattante des patriotes congolais de France. Objectif: Barrer non seulement la route aux concerts de MPR (Musique populaire de révolution) et de Moïse MBIYE prévus respectivement le 08 et le 09 juillet 2022, à Paris, la capitale française mais aussi et surtout dresser la vraie ligne rouge qu’aucun musicien congolais ou autorité française ne doit franchir avant l’éradication du verre qui est dans et ronge le fruit RDC. Selon les résistants congolais qui réitèrent l’embargo sur toute production musicale scénique des Artistes congolais en Europe et ailleurs, les scènes violentes de Février 2019 vécues par les français impuissants à la Gare de Lyon (incendiée) lors du concert de Fally IPUPA ne sont rien, comparer à ce qui se produira le 08 et le 09 juillet 2022 si jamais la préfecture de Paris persiste à maintenir les deux concerts d’infiltration rwandaise prévus notamment par les artistes Moïse MBIYE et MPR à Paris.

 

Révoltés par l’occupation de leur pays qui, depuis 1996 à nos jours a fait plus de 12 millions de morts civils, les Opposants congolais en exil ont su organiser la résistance patriotique pour dire NON à tout projet ou initiative de distraction et/ou festivités populaires alors que leur pays fait face à une invasion internationale menée par le Rwanda et l’Ouganda soutenus par des multinationales bancaires, minières, industrielles occidentales qui , au grand-dam de congolais qui croupissent dans la misère doublée d’insécurité chronique, exploitent et pillent les ressources naturelles du pays, surtout dans la partit orientale du Congo. A ce sujet, depuis le 13 juin 2022, la cité de Bunagana (Nord-Kivu) est occupée par les armées rwandaise et ougandaise étiquetées « M23 ». 

 

Outre l’Etat-major spécial des combattants qui opère en secret, depuis l’annonce des concerts à Paris, des Collabos Moïse MBIYE et des jeunes corrompus du MPR (Musique populaire de la révolution), tous financés par le pseudo Président de la RD-Congo, Félix A. TSHISEKEDI THSILOMBO, des vidéos virales des mobilisation des résistants sont tournées et diffusées dans les réseaux sociaux pour appeler à une descente musclée des combattants, le 08 et le 09 juillet 2022 à Paris, la capitale française contre ces deux concerts de provocation et d’infiltration.

 

CLIQUEZ ET SUIVEZ QUELQUES VIDEOS D’ILLUSTRATION :

 

TSHIERRY LE COMMANDO MOBILISATION GÉNÉRALE PAS DE CONCERT. – YouTube

 

Joints par nos soins, les combattants congolais ont promis d’utiliser tous les moyens pour infliger « un cinglant revers aux musiciens collabos venant du Congo ». « De toutes les façons ces deux concerts, à l’instar des précédents sont dores et déjà déclarés Annulés par la résistance », insistent-ils. « Il n’y aura pas, avant la libération du Congo, de fêtes musicales ou des concerts ici dans la diaspora » fait remarquer un membre du commando mobile de combattants congolais qui requiert l’anonymat.

 

 

La Rédaction.

 

Nous écrire : [email protected]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *