Concert MPR interdit à Paris : Pays occupé = PAS de Concerts, prévient la résistance (Vidéo choc).

Averties par la forte mobilisation et la pression des opposants congolais exilés, les autorités françaises ont dû interdire purement et simplement les productions scéniques (Concerts) des artistes congolais Moïse MBIYE, au Zénith Paris – La Villette, et des MPR (Musique populaire de révolution) dans la salle de Spectacle « la Cigale  » , 18ème arrondissement de Paris, respectivement prévus le 08 et le 09 juillet 2022. 

 

Les combattants résistants congolais qui ont décrété l’embargo sur les concerts des musiciens congolais en Europe, en Amérique, et en Afrique du Sud accusent ces artistes musiciens d’être en complicité avec les régimes d’occupation rwandaise et ougandaise qui règnent, en toute opacité, depuis 1997 en République démocratique du Congo et ont déjà occasionné la mort de plus de 12 millions de civils congolais, principalement à l’Est de la RDC.

Dans la vidéo suivante à suivre, quelques Combattants préviennent déjà qu’en cas de toute programmation d’un Concert du WENGE 4X4 ou Koffi Olomidé en Europe …, ils infligeront la plus impitoyable de sentences jamais vécue dans l’histoire de spectacles musicaux sur le sol européen. « Tant que la RDC sera sous occupation rwandaise, il n’y aura pas de fête musicale congolaise en Europe, avertissent-ils en des termes fermes ».  

 

Aux fins de poursuivre le pillage illégal des ressources naturelles du Congo, des multinationales bancaires, minières et industrielles occidentales sont les vrais tireurs des ficelles de ces conflits qui endeuillent la RDC depuis plus d’une génération. Les économies occidentales qui se servent du Rwanda et de l’Ouganda comme acteurs pantins sont, en effet, les principales bénéficiaires de l’instabilité meurtrière qui secoue, depuis près de trois décennies, l’ex-Zaïre.

 

 

La rédaction.

 

Nous écrire : [email protected]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *