SCANDALE EN RDC : Ce gros Boa éventré par une Agence du régime opaque de Kinshasa…

Le RAPPORT EXPLOSIF de la GECAMINES est rendu public. Nous avons été, et sommes encore dirigés par les extraterrestres qui n’ont rien à foudre avec le Congo et la misère galopante de son peuple. 

 

  1. Le chiffre d’affaires réalisé par les partenaires de la Gécamines 2012-2020 s’élève à $35 milliards. La Gécamines n’a reçu que $564 millions en termes de royalties.
  2. Sur les avances de la Gécamines à l’État de $591millions, $413 millions sont introuvables.
  3. Sur $175 millions de pas de porte du contrat chinois, $175 millions introuvables.
  4. Sur un total des revenus de 1,9 milliard, seuls $57 millions ont servi à l’outil de production de la Gécamines.
  5. Alors que la dette juridique était de $44millions en 2020, la Gécamines a payé 2016-2020, $97millions pour les honoraires des avocats.
  6. Elle a vendu ses maisons 1ch+s à 500$, 2ch+s à 750$, 3ch 1000$ et 4ch 1500$. En plus 20% de commissions ont été payées à une agence IMMO.
  7. En 1996 Gécamines avait 45% de parts sociales à la TFM (plus grande mine), elles ont été réduites à 17,5% en 2005.
  8. En 2000 la Gécamines avait des réserves de :

    – 35,3 millions tonnes Cuivre 

    – 3 millions tonnes de cobalt. 

En 2021 elle n’a plus de réserve disponible en Cuivre 9,3 millions et 1,4 million cobalt. 

 

À la lumière de cette triste réaliste, il devient, pour le salut du Congo, extrêmement important de cultiver et rependre une conscience nationale collective. Il s’impose, en vertu de l’article 64 de la Constitution, le devoir d’une mobilisation, en vue d’un sursaut patriotique généralisé. Il y a, plus que jamais, urgence de capturer vivant, Joseph KABILA, et de destituer son Dauphin de l’ombre, Sieur Félix Antoine T. TSHILOMBO. Ces deux personnages, KABILA – TSHILOMBO, étant, en effet, l’incarnation du mal congolais. Ils constituent, de ce fait, un danger qu’il faut vaincre urgemment, pour sauver le Congo de la perdition.

 

La Rédaction.  

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *