RDC: Urgence de capturer Joseph Kabila, et de destituer Félix A. Tshisekedi (Prof. BAMBA DI LELO) !

Professeur BAMBA -DI- LELO, Docteur en Sciences politiques de l'Université catholique de Louvain (UCL).

La République Démocratique Congo entend se faire respecter partout dans le monde comme étant un Etat souverain, fier et puissant au cœur de l’Afrique. Pour cela, il faut nécessairement que les Congolais se réveillent et se prennent en charge sans plus attendre, en assumant toutes leurs responsabilités vis-à-vis de leur pays. Et, si on laisse les acteurs politiques actuels au sommet de l’Etat, poursuivre leurs folles inepties, il est à parier que ce beau pays pourrait devenir l’ombre de lui-même, entraînant, hélas, dans sa chute, ses citoyens, sa jeunesse, ses hommes et ses femmes, enfants et vieillards. Tout cela peut se terminer à la mort de toute une nation, pour disparaître totalement de la carte du monde. Quelle désolation à cause de quelques insensés et cupides soi-disant politiciens de mauvais aloi !

 

Aujourd’hui, comment remettre le Congo sur orbite de salut et de succès, de prospérité, de liberté et de souveraineté véritable ? Ce grand Congo a urgemment besoin d’hommes d’Etat intègres, intelligents, consciencieux, visionnaires, capables de le transformer, et lui redonner l’espoir perdu depuis l’avènement de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (en sigle AFDL) jusqu’à aujourd’hui. Pour notre part, il nous apparaît clairement que le Congo des Pères de l’Indépendance, le Congo de Lumumba ne peut pas compter sur l’actuel Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Car, c’est dès le départ qu’il a noué une funeste alliance avec Joseph Kabila, ce criminel de grands chemins s’il en est un !

 

C’est pourquoi immense est notre tristesse de constater que Félix-Antoine Tshisekedi se comporte, au sommet de l’Etat, comme un rêveur, comme habitant une autre planète, loin de la terre congolaise ! En effet, ceux qui l’ont entendu répondre, par exemple, à des questions des journalistes lors des interviews, doivent avoir remarqué que Félix-Antoine connaît bien la situation lamentable de son pays, sauf qu’il ne voit pas qu’il en porte aussi une lourde responsabilité, quant aux solutions à y apporter. Il se met en retrait, laissant sa fonction à d’autres pour sauver le Congo de son marasme et de sa pauvreté insoutenables, héritage malheureux légué par Joseph Kabila Kanambe au peuple congolais. Félix-Antoine est un président observateur condescendant, rêveur et inconscient ; il ne fera pas école comme président de la République, il n’est qu’un simple amateur de la politique.

 

Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo se comporte devant l’imposteur Joseph Kabila Kanambe, comme si ce dernier était son bienfaiteur auquel il doit tout. Qui pis est, il le considère en réalité comme le vrai Président qui doit lui donner l’orientation, parce qu’il le juge plus apte que lui suite à son expertise de 18 ans d’exercice de pouvoir. Or, si telle est la situation à la tête du pays, les deux individus ne sont pourtant que des véritables aveugles, prêts à conduire le Congo dans le précipice, dans le gouffre et à la disparition certaine de notre nation. D’ailleurs, point n’est étonnant de constater que quand on laisse un serpent étourdi suite à un coup de bâton, il faut faire attention, car quand il va retrouver ses esprits, il ne fera pas de cadeau, il va mordre et au besoin il va tuer par son poison, pour faire disparaître l’ennemi encombrant. C’est ainsi que, par exemple, Félix-Antoine a laissé Joseph Kabila libre, en laissant toute la territoriale de Kabila en place, les Généraux des FARDC, les officiers des renseignements, sont tous des hommes de Kabila. Devant cette situation de fait, Joseph Kabila croit revenir au pouvoir, mais là il se trompe, car il y a une élite congolaise qui se prépare pour prendre en mains les rênes et les destinées du pays.

 

Par ailleurs, même Félix-Antoine se trompe, en espérant rempiler pour un deuxième mandat. Il doit, dores et déjà savoir qu’il n’aura de salut que dans la fuite, à défaut de rendre compte à la nation de sa gestion, car trop calamiteuse. Il faut qu’on se le dise, « le peuple congolais doit savoir que le salut du Congo ne viendra pas des élections en 2023 qu’on veut préparer vaille que vaille. Il y aura bel et bien une Transition, qui va tracer une ligne de démarcation entre les zones d’ombre et ce qui doit en advenir demain » pour faire émerger le Congo comme un grand et puissant Etat promu au développement intégral.

 

Quant à la politique étrangère de Félix-Antoine, disons qu’il n’y en a pas. C’est un véritable Capharnaüm, un grand gâchis diplomatique. Il n’a fait qu’amadouer ses voisins qui, aujourd’hui, s’en moquent bien, en lui envoyant, par exemple, le M23 qui est le supplétif de l’armée rwandaise, venir massacrer des militaires congolais ! Qui pouvait vraiment imaginer que le Front Patriotique Rwandais s’autoriserait de malmener l’armée congolaise à l’époque de gloire de Mobutu Sese Seko ?

 

Voilà pourquoi, aujourd’hui, y a-t-il urgence de capturer Joseph Kabila Kanambe afin qu’il rende compte, devant la justice, de tous ses crimes commis au Congo ! Par ailleurs, il est également urgent de déchoir de ses fonctions de Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi. Ces deux personnages sont à neutraliser, car c’est un duo de malheur pour notre peuple. Le Congo Kinshasa pourrait ainsi vite relever la tête, sans Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo. Cela nous éviterait de voir nos forces armées à vivre continuellement des revers en revers sur le champ de bataille.

 

D’ailleurs, Félix-Antoine est lui-même non seulement complice mais également et surtout un bon à rien, dans la maîtrise de la chose publique ! Pour le moment, le Congo a un Président de la République aveugle et sourd-muet, incapable d’insuffler un sang nouveau ou de donner une orientation salutaire. Cette cécité devient de plus en plus nuisible pour la stabilité et même la survie de la nation tout entière.

 

Qu’a-t-il attendu pour qu’au nom du grand Congo, il montre ses muscles, et ses dents de léopard à ses voisins ? Qu’a-t-il reçu en retour ? Que des vampires et des loups qui ont fait irruption dans notre Maison comme dans une bergerie ! Non, Félix Tshisekedi est dangereux, car, il ne réalise pas qu’il est le Président du Congo Kinshasa, pays qui s’étend jusqu’en Ituri, Goma, Rutshuru, etc. Aller au Burundi voisin pour le compte de la République et chercher à nouer de bonnes relations bilatérales pour la paix et la sécurité de nos deux pays est une bonne chose. Mais aller s’exhiber par la danse de fête, alors que notre pays est en deuil tous les jours, c’est se disqualifier soi-même ! Voilà pourquoi nous déplorons ce genre d’agissements étourdis, déshonorants !

 

Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo est un irresponsable, il joue sur scène théâtrale ; il ne gère pas un pouvoir ; il oublie qu’il est le magistrat suprême du pays. S’il se plaint de ses magistrats véreux, ne lui revient-il pas de mettre fin à ce désordre ? S’il y a la corruption à tous les niveaux au point d’en être lui-même scandalisé, la solution doit être trouvée, sinon imposée par son gouvernement en collaboration avec d’autres institutions de l’Etat. Mais il n’a été qu’un pieux observateur, naïf, complice du mal-être congolais ! Nous nous gardons bien de ne point le juger s’il vole, ou s’il encourage la corruption dans notre pays. Quand il cessera de rêver et de discourir à longueur des journées au Congo comme à l’étranger, il pourra mieux comprendre que son pays, le Congo, n’a pas eu de chance en ayant Félix-Antoine comme le Président de la République. Le Congo est malade de ses politiciens, malade de son gouvernement, malade de son parlement, malade de son sénat, malade de sa Cour Constitutionnelle et malade de son Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

 

Il y a, actuellement, un déferlement des sentiments de séparatisme, de tribalisme, de sécessionnisme, Félix-Antoine en porte toute la responsabilité, parce qu’il est incapable de juguler un tel comportement ! Il laisse les Banyamulenge, ces étrangers, s’installer chez nous avec un statut équivoque, et lui les déclare qu’ils sont ses frères ! Il défend l’injustifiable ! Il est dangereux. Qui pouvait oser s’afficher avec un tel mépris de l’unité de la nation à l’époque de Mobutu ? Pourquoi ne pas prendre modèle sur nos devanciers qui ont aimé leur pays ? Jamais, de telles choses ne pouvaient être tolérées par le régime du feu Maréchal Mobutu, car, en ce temps-là, nos voisins nous tenaient en respect. Le Congo avait ses marques de noblesse. Ces marques de noblesse ont été malheureusement perdues par ce Président inconscient et lâche. Pour toutes ces raisons, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo est inapte d’assumer la fonction du Chef de l’Etat. Il doit donc partir, de gré ou de force !

 

Prof. BAMBA DI LELO
Docteur en Sciences politiques de l’UCL
Analyste des Questions politiques du Congo
E-mail : [email protected]

1 commentaire

  1. Le Prof Bamba a étalé tous les maux qui rongent le pays mais il a oublié de parler de leur origines. En aucun moment j’ai lu là où il a condamné le maréchal Mobutu qui avait accordé la nationalité zaïroise automatique à tous les tutshis sans exception alors que les délégués du Kivu eux qui avertissaient sur le danger que posait ce geste. Où en sommes-nous aujourd’hui? Donc la réflexion du Prof Bamba révèle certaines réalités mais elle est biaisée et partiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *