“Paul KAGAME doit dialoguer avec l’opposition rwandaise”, insiste sur la Voix de l’Amérique Emery Damien KALWIRA, le Président de la CCT.

Grands-Lacs : “Paul KAGAME doit dialoguer avec l’opposition rwandaise”, insiste sur la Voix de l’Amérique Emery Damien KALWIRA, le Président de la CCT. 

 

Face à la persistance des agressions rwandaises et ougandaises contre la République démocratique du Congo, le Leader de la Coalition des congolais pour la Transition (CCT) qui dénonce l’esprit mercantile et meurtrier du Rwanda, a invité M. Paul KAGAME, à ouvrir une porte de dialogue avec l’opposition rwandaise. Le Président Emery Damien KALWIRA persiste et signe que Paul KAGAME, malgré sa cruauté, n’aura jamais la force de décimer 90% de la population rwandaise que représente l’ethnie hutu.  

Pour rappel, la cartographie ethnique du Rwanda présente les hutus au rang de 90%, les tutsis 8% et les pygmées 2% de la population globale du pays. La CCT soutient que la solution idoine et durable à la crise, dans la région des Grands-Lacs, passe impérativement par l’ouverture, sans complaisance et sans hypocrisie, d’un dialogue national inclusif au Rwanda. “Il faut mettre autour de la même table les leaders politiques Hutus, Tutsis et les Pygmées pour sortir durablement de cette crise qui dure depuis plus de 28 ans” insiste cette Coalition politique congolaise qui n’a jamais reconnu la légitimité des institutions issues des élections frauduleuses organisées en République démocratique du Congo et au Rwanda. 

M. KALWIRA qui intervenait, le 31 mai et le 1er juin 2022, dans les grandes éditions des Journaux parlés de la Voix de l’Amérique (VOA Afrique), a brossé un tableau alarmant de plus de 12 millions de morts civils et des millions de réfugiés congolais, depuis le début de l’invasion rwando-ougandaise en RDC vers l’été 1996. « La guerre au Congo est la plus longue et la plus meurtrière depuis la fin de la seconde guerre mondiale », dit-il.

ECOUTEZ L’INTERVIEW : « On ne peut rien attendre » de la convocation de l’ambassadeur du Rwanda en RDC, selon Emery Kalwira (voaafrique.com) 

“Le coût du pillage des ressources naturelles occasionné par cette guerre imposée, depuis plus d’une génération à la RDC, s’élève à plusieurs centaines de milliards de dollars américains” dénonce Monsieur Emery Damien KALWIRA qui fait état d’une pauvreté et d’une misère sociale galopantes au Congo Kinshasa.  

En effet, le régime dictatorial du Rwanda, soutenu par des multinationales bancaires, minières et industrielles occidentales, s’est toujours servi de la présence, sur le sol congolais, des réfugiés hutus rwandais comme prétexte pour entretenir ces guerres et tueries contre les civils, principalement à l’Est du Congo.  

La RDC est classée comme étant le premier pays le plus riche en ressources minière de la planète. Elle est qualifiée d’être un scandale géologique, mais la courbe de pauvreté et de corruption n’y a jamais fléchie. 

 

La Rédaction VP.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *