MBUJI-MAYI : Grièvement blessé à cause d’une bagarre pour les Beignets, un Garde du Corps de Félix TSHISEKEDI admis aux soins intensifs …(Correspondance).  

Bousculé de toute part sur son boycotte du Grand Kasaï au chapitre de son agenda de multiples voyages infructueux, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO a finalement et malgré lui cédé à la pression. Mais, le Kasaï est la région la plus enclavée, la plus appauvrie, la pus affamée et la plus abandonnée par ses filles et fils qui, pourtant, ont occupé des très hautes fonctions de l’Etat au Congo Zaïre, de l’indépendance à nos jours. Natif du coin, Félix TSHILOMBO avait honte d’y aller.

 

En effet, tous les dirigeants qui se sont succédés à la tête du Congo Kinshasa ont toujours manifesté un sentiment patriotique et concrètement affiché leur bonne foi en confiant des fonctions et des taches de privilège aux compatriotes ressortissants du Grand Kasaï. Ils ont toujours occupé des fonctions importantes dans toutes les institutions. Objectif, les placer devant leur fait accompli. Car, dit-on, la charité bien ordonnée commence par soi-même.

Malheureusement, tous ces Leaders, issus et natifs du grand Kasaï ont brillé par la négligence et l’abandon pur et simple de leur terroir. De Etienne TSHISEKEDI, en passant par MABI MULUMBA, Jonas MUKAMBA, KASENDA, NZUJI WA MBOMBO, THSIMBOMBO… personne n’a pu ériger une case en chaumes dans son Kasaï. Conséquence, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO vient de tomber dans son propre piège. Selon notre correspondant dans la région, la délégation de TSHILOMBO manque où dormir. Pas de maisons décentes, pas de nourriture. Deux de ses gardes du corps dépêchés dans l’équipe se sont battus pour la nourriture cette après-midi de vendredi 24 décembre 2021. « il ne restaient plus que 5 beignets sur l’étalage et un a tout pris alors que l’autre descendait du Pick-up 4×4 pour acheter » raconte une jeune fille témoin de la scène ubuesque. Il a refusé de donner un beignet à son collègue et la bagarre a aussitôt éclaté, il a violement frappé l’autre au visage et le sang a commencé de couler » conclue notre source qui souhaite requérir l’anonymat. En effet, ventre creux n’a point d’oreille. Un garde du corps de TSHISEKEDI vient de défigurer son collègue à cause d’un beignet ! Grièvement blessé à la mâchoire, un des protagonistes de la guerre de beignets est admis aux soins intensifs, dans un centre hospitalier de fortune de Mbuji-Mayi. Aucune source n’a précisé si Félix rendra visite à son garde-corps blessé.

 

Quant à TSHILOMBO lui-même, selon un des officiers d’équipe d’avance révolté, « la chambre à coucher réservée pour Félix, suinte. Les tôles sont vieilles et en état de désuétude, la pluie peut facilement atteindre le Président », affirme-t-il, et d’ajouter : « de plus, le générateur (groupe électrogène) mis à sa disposition est en panne, alors que la nuit tombe. Le groupe ne démarre pas », confie-t-il sous couvert d’anonymat. Toujours, selon la même source, c’est la cousine de Paul KAGAME qui fait habituellement partie de toutes les missions de Félix TSHISEKEDI (avec rôle de surveiller ses faits et gestes) qui a alerté Kigali pour demander au régime cynique rwandais de ravitailler, en toute urgence, la délégation du Chef de ce régime d’occupation en RDC.

Il appartient maintenant aux patriotes conscients Kasaïens de renoncer à leur fanatisme chronique pour saisir cette occasion inespérée et procéder à la lapidation de cette délégation de honte. Venant du peuple kasaïen, cela enverrait un message fort au criminel Paul KAGAME et à sa marionnette au Congo, Félix TSHISEKEDI TSHILOMBO.

 

Miguel KABONGO.

1 commentaire

  1. Vous concevez le mal et enfanté le mensonge!
    Nous autres connaissons aux moindres détails près les préparatifs de l’arrivée du Chef de l’État dans le Kasaï sommes extrêmement étonnés de la manière la plus sale possible et incrédible que vous abordez des sujets dont vous n’avez aucune vérité. Au lieu de perdre mon précieux temps à me mettre à contredire les propos que vous avez publiés sans le moindre opprobre, je me permets de confirmer que vous avez envoyé votre ballon sans air dans le décor sans atteindre ni la personne visée ni ce que vous pensiez transmettre à la population déjà mature et sage!
    Ayez des correspondants dignes sur terrains pouvant vous donner de vraies infos.
    Nos regrets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *