RDC : Aucun congolais patriote ne peut aller aux élections sous Félix TSHISEKEDI (article à Lire).

NOUS NE LE DIRONS JAMAIS ASSEZ; ALLER AUX… élections dans la configuration actuelle, c’est créditer un processus électoral qui agonise d’imperfections révoltantes et chercher à engendrer des troubles dramatiques sur toute l’étendue du territoire national en décembre 2.023.
C’est un processus qui a en effet, été bâti sur base d’une cartographie électorale déséquilibrée conçue dans une stratégie visant à diminuer absolument l’électorat des provinces de l’Est du pays.
La non-inscription sur les listes électorales des électeurs de Masisi, Nyiragongo, Rutshuru et une bonne partie de Djugu répond de cette stratégie.
Saviez-vous que les données de la carte électorale sont illisibles trois mois seulement après sa délivrance aux électeurs? Pour couronner le tout, l’ossature architecturale du système électoral est dominée par l’espace linguistique du « Président » de la République, Félix Antoine Tshissekedi Tshilombo.
Qu’il s’agisse de l’institution de gestion électorale (CENI); du dispositif de financement des élections (Ministère de Finances et la Banque centrale) ; des juridictions en charge du contentieux et de la proclamation des résultats définitifs (Cour Constitutionnelle), que de la sécurité publique( Ministère) de l’intérieur), tout ce mécanisme a été verrouillé au bénéfice du « président » sortant qui ne veut pas sortir!!
En effet, les animateurs de toutes ces structures sont ressortissants de la tribu du « Président » et ce, en violation de l’article 51 de la Constitution qui dispose :
« L’Etat a le devoir d’assurer et de promouvoir la coexistence pacifique et harmonieuse de tous les groupes ethniques du pays.»
Point n’est donc besoin de rappeler à d’aucuns à cette effet que notre beau et grand pays, la République Démocratique du Congo compte plus de 430 ethnies.
Voyez-vous; les ingrédients de fraude électorale s’accumulent depuis la mise en place de la CENI.
Les données statistiques de l’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs attestent que le fichier électoral est trompeur et corrompu.
Voilà pourquoi, je le dis, le répète et insiste: Dans la situation du bas du fond dans laquelle se trouve notre pays, allez aux élections au vu de tout ce qui précède, c’est s’ériger en fossoyeur de la RDC.
Pr Willy Delros ONGENDA,
Secrétaire général de la Coalition populaire de la RDC.
NOUS REJOINDRE SUR WWW.COALITIONPOPULAIRE.ORG

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *