Urgent – Rififi à la Présidence : Vers la révocation de Jules ALINGETE KEY, Inspecteur des finances en RDC ! (Correspondance)

Selon une source très proche du palais de la nation, à Kinshasa, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO et sa femme, Denise NYAKERU menacent de révoquer Jules ALINGETE.

Mais, quel est le nœud du problème entre le couple TSHISEKEDI et son copain, Jules ALINGETE ?

En effet, dans le rapport annuel 2021 sanctionnant l’année qui s’achève, et tablant sur les crimes financiers des institutions, il est clairement ressorti des éléments recoupés et mis à la disposition de l’IGF (Inspection générale des finances – rattachée à la présidence de la République) que, Félix TSHISEKEDI et sa femme, Denise ont conduit à un dépassement excessif de consommation sur leurs crédits budgétaires 2021. Le dépassement frôlant les 1026 % est imputable à Félix et Denise. Un vrai scandale que doit absolument étouffer TSHISEKEDI et sa femme, au regard de la misère qui ronge la société congolaise toute entière.   Jamais, dans l’histoire récente du Congo – Zaïre, l’argent public n’a ainsi été dilapidé par le Président et sa femme, à eux seuls pendant que les autres citoyens crèvent de faim.

« ALINGETE voulait publier les chiffres des dépenses excédentaires : institutions par intuitions, y compris révéler les dépenses extravagantes du Président et sa femme ». C’est à ce moment-là que le « Président » a été alerté, dit notre source.  Le chef a prévenu Jules que si ces chiffres transpirent il aura à faire au Bic Rouge ! il a même dit qu’ « il va, tout prochainement chasser Jules, si ce dernier continue à se mêler de ses affaires ».

Au plus bas dans les sondages de l’opinion nationale depuis ses alliances contre nature avec les criminels et ennemis du Congo, notamment les accords secrets entre TSHISEKEDI, les Rwandais et les Ougandais qui occupent désormais l’Est du pays, Félix TSHISEKEDI est désormais conscient qu’aucune magie ne lui donnera le miracle d’un autre mandat au sommet de l’Etat congolais. Par conséquent, TSHISEKEDI tient à saisir chaque occasion qui s’offre à lui pour vachement s’enrichir et enrichir les siens avant le déclin de son régime balbutiant. Il s’en fiche royalement du calvaire social qui jonche les visages de 99% de congolais agonisant dans une misère sans nom.

En marge de cette saga rocambolesque, Jules ALINGETE a imploré les pardons indulgents de son chef, Félix TSHISEKEDI, et juré de ne plus jamais oser tenter de diffuser les chiffres liés à la magouille d’état du fameux couple « présidentiel ».

Après cette querelle du palais, ce 28 décembre 2021 à Kinshasa, voici, pour simuler le ridicule, ce qu’a pu révéler ALINGETE sur les dépassements budgétaires et les dépenses excédentaires des institutions en 2021 :

  1. Le ministère des Mines est en tête avec 960% ;
  2. Le Ministère des affaires étrangères a dépassé de 411% son budget ;
  3. La primature de SAMA LUKONDE 90% de dépassement ;
  4. Le ministère des infrastructures et des travaux publics 80% de dépassement ;
  5. Le ministère de la Coopération a dépassé de 60% l’argent lui alloué pour 2021 ;
  6. Le Sénat de BAHATI LUKWEBO censé contrôler l’usage de l’argent public a de 128% dépassé l’enveloppe légale lui allouée en 2021;
  7. L’assemblée nationale de MBOSO KUDIA KWANGA a dépassé de 161% son budget 2021.

 

Un autre Congo est possible. Il revient maintenant au peuple abusé de se mobiliser massivement pour arracher un vrai changement et jeter ces prédateurs de l’Etat dans la poubelle des oubliettes de l’histoire.

 

Miguel KABONGO.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *